Assurance emprunteur

Qu’est-ce qu’une assurance emprunteur ?

Vous désirez bénéficier d’un prêt de votre banque pour l’aboutissement de vos projets ? Que cela soit pour un crédit immobilier ou pour tout autre prêt à rembourser, votre banquier vous demandera la signature d’une assurance emprunteur. Dans le premier cas, elle est alors appelée plus spécifiquement assurance de prêt immobilier. Le contrat alors conclut permet de couvrir la banque, mais également vos proches, en cas de cessation du paiement. Voyons ensemble quelles sont les conditions et garanties qu’englobent ces contrats. 

Assurance crédit immobilier : pourquoi faire ?

Vous l’avez très certainement lu dans de nombreux contrats engageant à des emprunts d’argent : « un crédit vous engage et doit être remboursé ». Ainsi, un tel contrat oblige le bénéficiaire du prêt à restituer le montant initial par mensualités ajustées selon ses convenances. 

Pour s’assurer que la somme lui sera totalement reversée, la banque demande généralement la signature d’un contrat d’emprunt qui fait office de garantie. De cette manière, si l’emprunteur tombe gravement malade ou décède, la délégation du paiement revient à l’assurance. La famille du bénéficiaire du prêt n’est donc pas tenue de rembourser les mensualités, désormais prises en charge par l’assurance emprunteur. De l’autre côté, la banque est sûre de recevoir son paiement quels que soient les obstacles qui s’y opposent.

Dans le cas d’un prêt immobilier, il est évident que le remboursement s’effectue sur le long terme. Ainsi, les deux parties ont la garantie de la prise en charge du paiement en cas de complications. Mais alors, quelles sont les aléas de la vie couverts par ces assurances ? 

Mutuelle

Assurance emprunteur : que couvre-t-elle ?

Le décès ou la maladie de l’emprunteur font partie des garanties qui sont incluses dans le contrat d’une assurance de prêt immobilier. Cependant, ces situations sont soumises à des conditions, également définies dans les clauses du contrat signé avec votre organisme prêteur. L’assurance emprunteur couvre dans la plupart des contrats, les situations imprévues qui entraînent une cessation du versement des mensualités, malgré le bon vouloir des bénéficiaires.

Le décès est couvert par l’assurance emprunteur, et ce, pour garantir le versement du restant de la somme à rembourser, à la place des proches du bénéficiaire, et pour restituer le prêt à son propriétaire. Cependant, les circonstances du décès peuvent avoir leur importance dans la prise en charge. Dans les cas de décès par suicide durant la première année de souscription ou de pratique de sports extrêmes, veillez à consulter les exclusions citées dans le contrat. 

La garantie PTIA (Perte Totale et Irréversible d’Autonomie) existe pour les personnes devenant invalides physiques ou mentales avant l’âge de 65 ans, à l’avenir incapables de gagner leur vie par une activité rémunérée et dépendantes d’une tierce personne dans leur vie quotidienne de manière définitive.

Par ailleurs, les cas d’invalidité totale et permanente sont inclus dans les clauses des assurances de crédit immobilier. Bien entendu, les situations qui présentent une incapacité de travail temporaire ou permanente, mais partielle, nécessitent de se référer aux conditions du contrat. En effet, selon le taux d’invalidité de la personne, les dates de garanties de l’assurance ou encore le degré de couverture choisi, on note une prise en charge qui n’est pas identique. 

La banque doit distinguer deux autres catégories de complications : d’un côté, l’incapacité temporaire totale et de l’autre, l’incapacité permanente totale

Bon à savoir : Il est à noter que les assurances souscrites pour le remboursement d’un prêt en cas d’incapacité, mettent une date limite de couverture, allant jusqu’à 3 ans dans certains cas. Vous devez impérativement consulter les clauses du contrat pour connaître la durée de couverture offerte par votre assurance. 

Par ailleurs, le contrat relatif à une telle assurance garantit parfois le remboursement du prêt pour une perte d’emploi de l’emprunteur. Comme cette situation est souvent imprévisible, il paraît évident que l’assurance puisse permettre de prendre en charge les tarifications de remboursement. 

Vous savez désormais comment fonctionne une assurance emprunteur et quels cas sont inclus dans les contrats. Votre premier réflexe doit toujours être de vérifier les conditions qui régissent votre contrat. Cela englobe la date de fin de couverture déclarée, les situations couvertes mais également celles qui n’entrent pas dans le remboursement. Vous le savez, le contrat de prêt est un engagement que vous êtes tenu de restituer.