Assurance prêt immobilier

Comment bien choisir son assurance de prêt immobilier?

Le moment de réaliser un projet immobilier est toujours une période très agitée, avec beaucoup d’aspects à prendre en considération. Les acquéreurs sont pris par le temps entre la signature de compromis et la vente définitive : ils doivent dans ce laps de temps de trois mois environ, finaliser tout le financement de leur projet, offre de prêt et assurance du prêt. Pendant longtemps, on a eu tendance à se focaliser sur la négociation du taux d’intérêt du prêt. Aujourd’hui, chacun des postes de cout comptent et la législation redonne maintenant la main à l’acquéreur pour faire jouer la concurrence également sur le domaine de l’assurance emprunteur. Un dossier à regarder de près, car son impact financier est loin d’être négligeable.

Qu’est-ce que l’assurance emprunteur et à quoi cela sert-il ?

L’assurance emprunteur est un dispositif qui vient garantir le prêt immobilier que le particulier signe avec l’institution bancaire. En cas de défaut de paiement correspondant aux clauses du contrat d’assurance. Le contrat d’assurance emprunteur définit les conditions dans lesquelles l’assureur vient remplacer le signataire dans le remboursement du prêt : l’exemple le plus parlant est celui du décès de l’emprunteur. Dans ce cas, c’est l’assureur qui poursuit les remboursements en lieu et place du défunt.

Dans la plupart des situations, la banque va exiger un certain nombre de garanties pour assurer le prêt qu’elle disposée à consentir, pour prévenir certains risques importants, comme le décès de l’emprunteur. Certaines autres garanties peuvent être engagées comme le chômage ou l’invalidité. Le client peut discuter de conditions spécifiques avec son assureur. la banque prêteuse sera encline à les accepter, dans la mesure où les garanties principales qu’elle exige soient présentes dans le contrat d’assurance.

Quelles sont les options de l’emprunteur dans son choix d’assurance ?

Bien souvent lorsque le client d’adresse à sa banque ou à d’autres agences bancaires, l’institution souhaitera lui proposer une solution globale clé en main, qui couvre à la fois l’offre de prêt et l’assurance emprunteur : ce n’est pas nécessairement l’intérêt de l’emprunteur d’accepter cette offre globale, sans faire jouer la concurrence sur le terrain de l’assurance. La banque, et c’est son métier essentiel, va essayer d’être la plus attractive sur le taux d’intérêt. Par ce biais, elle va tenter de convaincre le client de prendre tout son package, sans trop se focaliser sur l’assurance, qui dépend en général d’un autre service que celui du conseiller chargé du prêt immobilier. Facon assez commode d’éluder la discussion. Certaines banques vont même très clairement jusqu’à dissuader les clients qui souhaiteraient aller regarder une assurance ailleurs, en leur disant que le taux proposé n’est valide que si l’on prend aussi l’assurance.

Comment se faire aider : le recours à un courtier en assurance

La législation a toutefois ouvert de façon très claire et explicite le marché de l’assurance emprunteur par un changement de loi très lourd d’impact : la nouvelle règlementation, permet à l’emprunteur de changer lorsqu’il le souhaite l’assurance emprunteur liée à son prêt. Ce qui signifie que même si la banque lui a imposé son assurance « maison », il aura la possibilité de changer d’assureur même après la signature. Il pourra se renseigner auprès d’assureurs concurrents pour se voir proposer des conditions potentiellement plis favorables. La banque ne pourra pas lui refuser de changer d’assureur, à partir du moment où les conditions essentielles d’assurance sont remplies par le nouveau contrat.

Un courtier est un allié très utile pour obtenir les meilleures conditions possibles. Il a accès à toutes les offres du marché au moment où vous êtes en recherche. Il peut vous conseiller sur les points importants à vérifier dans les clauses du contrat. Enfin, il sera en mesure de vous conseiller parmi les meilleures offres. Un atout dans votre jeu !